Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
THIERRY DELCOURT

POUR EN FINIR AVEC LES CLASSIFICATIONS REDUCTRICES EN PSYCHIATRIE

29 Novembre 2014, 07:33am

Publié par Thierry Delcourt

Une relation équivoque, à l’origine tumultueuse, se tisse depuis plus d’un siècle entre les femmes et les psys. La psychiatrie puis la psychanalyse se sont en effet largement développées par l’intérêt, souvent ambigu, qu’elles portèrent aux troubles féminins.

Et les catégories d’hystérique, de dépressive ou de bipolaire qui leur sont associées ont la vie dure, dans le discours commun comme dans la classification internationale des pathologies.
C’est d’ailleurs en s’attaquant à ces trois adjectifs que Thierry Delcourt entend démonter les ressorts de ces relations ambivalentes entre l’univers des femmes et le monde des psys. De ces analyses, souvent polémiques, parfois drôles, aux récits de ses patientes, c’est autant la position de la femme dans notre société qu’une certaine manière de pratiquer la psychanalyse que l’auteur nous propose.

(extrait)...   Pourquoi ne serait-il question que des femmes et des psys ? Pourquoi pas des hommes et des psys ou simplement des êtres dans leur singularité sans distinction de sexe, d’âge, de couleur de peau… et des psys ? Y aurait-il quelque chose : une spécificité des troubles, une quelconque distinction dans leurs modalités d’expression, une particularité de la demande et de la relation avec les psys que les femmes partageraient entre elles, au-delà de l’irréductible singularité et de la commune inscription sociale de chaque individu ? Certes, les femmes consultent les psys sans trop de réticence, bien que force est de constater que les hommes socialement et intimement fragilisés sont de plus en plus souvent enclins à exprimer leur sensibilité éprouvée en acceptant de franchir le seuil des cabinets de psys...

DEPRESSIVES HYSTERIQUES OU BIPOLAIRES ? LES FEMMES FACE AUX PSYS

THIERRY DELCOURT

   EDITION BAYARD. 19 euros

                                        

POUR EN FINIR AVEC LES CLASSIFICATIONS REDUCTRICES EN PSYCHIATRIE

Commenter cet article

Opale 07/10/2013 14:36

Livre merveilleux et poignant qui dévoile avec humilité et courage une pratique singulière de psy engagée et respectueuse de l'être femme.

Puisse ce livre déculpabiliser les femmes en souffrance et amener les psys à ré-interroger leur pratique.

Thierry Delcourt 09/10/2013 21:18



Merci, c'est ce que je souhaite au plus haut point. Thierry D



Jocelyne 13/09/2013 13:23

Dépressive, hystérique, bipolaire, au moins elles font face à un psy qui ne les juge pas.Le fardeau est assez lourd à porter, le plus éprouvant étant le regard/jugement
des gens dits normaux qui oublient que la dépression n'épargne personne, un pas sépare l'avant de l'après. Nul
besoin de se présenter "bonjour je suis bipolaire ou tri." les braves gens se sont chargés de colporter la nouvelle.
La sensation d'être une bête de cirque.

Jocelyne
Bipolaire jusqu'à preuve du contraire

genet 11/09/2013 21:34

A se demander ce que l'émancipation féminine doit à la psychanalyse, et inversement, ce que le psychanalyse doit à la parole des femmes... la question étant : qu'en reste(ra)-t-il, pour les
individus (drôle de mot quand même !), et pour la société ?
Merci pour cette belle interrogation.