Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
THIERRY DELCOURT

créer pour vivre vivre pour créer

18 Octobre 2013, 20:34pm

Publié par Thierry Delcourt

 

CO010117-059216.jpg

Pourquoi aurait-on besoin de créer pour vivre ? Serait-ce pour ressentir le vivant en soi, pour donner sens et valeur à l’existence, pour naître, enfanter ou transmettre son humanité ?

Créer est probablement l’action la plus utile que l’être humain réalise, alors qu’elle parait si vaine aux yeux de certains. Créer est même une condition pour exister, parfois vitale quand il faut lutter pour sa survie. Mais créer ne veut pas dire être artiste. C’est inventer, s’inventer, se représenter le monde, et chercher à donner forme à son imaginaire, ce nuage flottant du rêve.

Créer, on y prend goût au point que ça peut devenir une condition d’existence, avec ce besoin impérieux de créer sans relâche, avec ce désir intense qui s’y engouffre et y trouve sa réponse en forme de question infinie pour un objet toujours à inventer.

C’est pour tenter d’y comprendre quelque chose que l’auteur est allé à la rencontre de ceux qui en font leur vie, les artistes, avec lesquels il a réalisé des entretiens approfondis. Cette recherche lui a permis de repérer les grandes lignes d’un processus de création polymorphe.

Reste une question qui s’est invitée dans ces entretiens, celle de la création et des femmes. Une évolution rend enfin visible la production créative des femmes au prix de leurs combats.

Le monde de l’art est devenu la caisse de résonance de leur créativité dans tous les domaines. Si on voulait distinguer une spécificité de l’art des femmes, elle se situerait dans la dynamique révolutionnaire de leur création en mouvement permanent et radical. Mais les artistes femmes, au-delà du genre, revendiquent légitimement d’être Artiste, un point, c’est tout !

 

 IMG_1698-copie-1.jpg   L’Âge d’Homme - 476 pages - Prix TTC 15 €     

Commenter cet article

Jocelyne 19/10/2013 17:20

Créer, c'est être vivant.
Pour ne citer que lui, Jacques BREL disait "je ne crois pas au génie, au talent, il n'y en a pas , il n'y a que l'envie".
Qu'on me donne l'envie, clame la (le) désespérée é).

Jocelyne