Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

THIERRY DELCOURT

THIERRY DELCOURT

CARREFOUR ENTRE ART, PSYCHIATRIE ET PSYCHANALYSE. Recherche sur le processus de création et la capacité créative dans le soin et l'existence


LE LIEN - AFPEP - ARLES - REPORT EN 2021

Publié par Thierry Delcourt sur 30 Juin 2020, 19:25pm

Catégories : #annonces -information, #adolescence, #crise, #créativité, #culture - art et psychanalyse, #psychanalyse, #psychiatrie, #psychologie, #pédopsychiatrie

LE LIEN - AFPEP - ARLES - REPORT EN 2021

JOURNÉES NATIONALES  REPORTÉES AU PREMIER WE D'OCTOBRE 2021

À l’occasion de son 50ème anniversaire, l’AFPEP-SNPP a choisi pour thème de ses journées nationales le lien et une crise sanitaire et technocratique majeure en a fait une actualité brulante. Notre épopée d’un demi-siècle de réflexion, d’engagement, de luttes, de transmission, de liens, a permis de porter une psychiatrie, notamment libérale, digne de ce nom. Cela reste un évènement à célébrer !

Quel meilleur endroit qu’Arles, dans ses dimensions historiques, esthétiques et culturelles, pour insister sur le fait que nous ne soignons pas des maladies mais des êtres humains et Van Gogh, qui y a séjourné et y fut hospitalisé, ne se résume pas à la décompensation de sa psychose, n’en déplaise aux statisticiens. Son œuvre et son impact universel ne soulignent-ils pas une complexité qui n’a pas encore révélé toute sa richesse?

Le caractère quasi-prématuré, néotène, de l’humain à sa naissance l’oblige à poursuivre son développement à l’extérieur de l’enveloppe maternelle.

La qualité de cet extérieur est donc déterminante. Langage, soutien, affect, multiplicité des acteurs, bains culturels, conditions de vie, multiplient voies d’explorations, savoir-faire, savoir-sentir, réticences qui trouvent forcément leurs traductions en termes synaptiques et de plasticité cérébrale.

Le lien est au fondement de notre diversité. Nous mesurons tous les jours, à tous les âges, le désastre subi par ceux qui sont laissés à eux-mêmes.

A l’heure où nous remanions cet argument du fait du choc Covid-19, nous devons tenter de préciser en quoi consistent aujourd’hui isolement, confinement, promiscuité, abandon, traumatisme, frayeur, décompensation, fake news et opportunités d’hypertrophies narcissiques qui ne manquent pas de trouver leur larron. Une épidémie, comme toute crise, est aussi un révélateur.

S’il n’est pas nécessaire d’établir des liens avec tous, cela n’en reste pas moins incontournable, notamment au sein des constructions sociales. Au-delà de la nécessité de se supporter les uns les autres, une fraternité s’exprime dans l’inévitable lot commun : troubles climatiques, divers périls, défis contemporains...

Cheminer, se confronter à ses pairs et à ses contradicteurs, repérer comment les structures politiques définissent qualités du commun et hiérarchisations, mesurer les rapports de force et le respect des impératifs éthiques, la psychiatrie n’est-elle pas, du fait de ce qui lui est demandé, un poste d’observation avancé du vivre et agir ensemble?

Le lien est donc un vaste programme que nous souhaitions festif. Même si le cœur ne sera pas tout à fait à la fête, ce sera bon et salutaire de se rencontrer.

Un très bel anniversaire avec l’AFPEP-SNPP.

 

Conférence  par Alain Guyard, philosophe

Espace Van Gogh

9h-9h15          Introduction par Patrice Charbit

9h15-10h30  Plénière I          Construction et altération du lien

Quintet                        P Charbit

Altération du lien        B Guinaudeau

10h30-11h      Pause

11h-12h30  Plénière II           Santé connectée et angoisse du lien

Déliaisons attachantes, liaisons dangereuses

Jean-Jacques Bonamour

Relire le relié ou les tribulations

de la "Petite Poucette" après le Covid

                                               Jean-François Thébault

12h30-14h15  Repas libre

14h15-15h30  Plénière III      Fusion, déhiscence, Chaos

                        Délier, Dénouer: les visions de l'indicible                 

Claude Gernez

                        Créer du lien, produire de l’autre

                                                                       Thierry Delcourt

15h30-16h      Pause

16-17h30        Plénière IV     Rupture de Lien

            Chantal Lheureux-Davidse

            Patrick Belamich

Le problème clinique de la méchanceté  

Thierry Toussaint    

18h-18h50 Film Vincent Van Gogh, Paul Gauguin, Huis clos sous le soleil du midi (Catherine Aventurier – Thierry Delcourt)

20h   La Grande soirée du Jubilé (Patio de Camargue)

9h-11h   Ateliers cliniques   Le lien à l’épreuve de la crise

Nous avons pensé qu’un échange en petit groupe de pairs serait bienvenu pour partager nos expériences, nos questions, nos élaborations autour de cette crise du Covid-19 qui, comme toute crise, interroge notre clinique, désorganise les repères et les liens, les nôtres et ceux de nos patients.

Nous pourrons aussi réfléchir aux questions sociales, syndicales, politiques et envisager l’évolution des rapports de force et des impératifs éthiques de notre profession qui ne manquera pas d’être fortement sollicitée par les effets de cette crise sur le personnes, le travail, la liberté et le lien social.

11h -12h30     Plénière de synthèse des ateliers cliniques      

12h30         Conclusion Michel Jurus, président de l’AFPEP-SNPP

Contact et inscription à l’AFPEP au 01 43 46 25 55

info@afpep-snpp.org

En Complément des Journées Nationales

 Palais des Congrès

9h30 – 12h30             2 Sessions DPC

Conduites extrêmes à l'adolescence : Dispositifs et modalités d'une prévention des risques et des premiers soins DPC n° 39732000003

Alcoolo-dépendances et pathologies du lien

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kathy 30/06/2020 15:58

Le titre nous annonce une réunion en 2021 (LE LIEN - AFPEP - ARLES - REPORT EN 2021).
L'affiche nous annonce une réunion du 2 au 4 octobre 2020
La première ligne nous annonce de façon surréaliste une réunion en... 2012 (JOURNEES NATIONALES REPORTEES AU PREMIER WE D'OCTOBRE 2012)

J'hésite entre un excès ou un déficit en psychotropes. Un repos prolongé serait surement salutaire.

Thierry Delcourt 30/06/2020 21:27

Merci pour votre perspicacité, j'apprécie. En fait, c'est plutôt l'épuisement au travail durant le covid... même pas le temps de prendre un psychotrope

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents