Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

THIERRY DELCOURT

THIERRY DELCOURT

CARREFOUR ENTRE ART, PSYCHIATRIE ET PSYCHANALYSE. Recherche sur le processus de création et la capacité créative dans le soin et l'existence


Les clés pour lutter contre le cyber-harcèlement chez les jeunes

Publié par Thierry Delcourt sur 23 Février 2018, 08:55am

Catégories : #psychanalyse, #psychiatrie, #adolescence, #crise, #psychologie, #annonces -information

Le cyber-harcèlement, un problème croissant chez les ados. En pleine confusion entre réalité et virtuel, leur imaginaire est déboussolé par ces impacts, offres et scénarios qui entraînent des déviances qualifiées de cyber-harcèlement.

Les 11-15 ans demandent des clés et de l'aide pour décrypter le monde dans lequel ils vivent sans filtre ni protection. Ils s’expriment aujourd’hui à travers les réseaux sociaux et d'un coup de clic, ils accèdent à des contenus d'une violence inouïe, de la mort en direct, du sexe en continu… Derrière leurs écrans, le monde devient virtuel et les éloigne de la réalité de leur vie familiale et scolaire. Ils peuvent être, à leur insu, des victimes de harceleurs-recruteurs.
L’UNICEF alerte sur le « développement récent » d’un nouveau type de harcèlement, le cyber-harcèlement, qui entraine un mal-être chez les jeunes jusqu’à en conduire certains au suicide.
« Nous sommes tous concernés, c’est une nouvelle forme de criminalité. L’adolescence est une période cruciale pour dialoguer et tenter de se comprendre » témoigne Thierry Delcourt.

Quant aux petits de 5 à 11 ans, ils absorbent et intériorisent toutes ces informations comme des éponges. Thierry Delcourt note que « près de 14 % des élèves du primaire seraient victimes de harcèlement, contre 12% au collège et 3% au lycée. »

Thierry Delcourt rappelle à ses patients, quand cela est nécessaire, que le harcèlement entre ados est puni par la loi, même si il n'a pas été commis dans les bâtiments de l'école, collège ou lycée. En cas de condamnation, les parents des auteurs mineurs peuvent être amenés à indemniser les parents de la victime. La pédopsychiatrie aide à cette veille sanitaire dans la proximité avec les parents pour assurer une guidance éducative mais aussi un soutien dans les démarches d'aide et de soin pour leur adolescent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents