Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

THIERRY DELCOURT

THIERRY DELCOURT

CARREFOUR ENTRE ART, PSYCHIATRIE ET PSYCHANALYSE. Recherche sur le processus de création et la capacité créative dans le soin et l'existence


la pédopsychiatrie peut-elle aider les adolescents ?

Publié par Thierry Delcourt sur 18 Novembre 2017, 08:03am

Catégories : #annonces -information, #culture - art et psychanalyse, #psychanalyse, #psychiatrie, #crise, #psychologie, #adolescence

Jean-Yves Gosti

Jean-Yves Gosti

Une rentrée pas comme les autres dans la pratique d'un pédopsychiatre

 

Ultra-violence, pornographie, harcèlement, cyber-harcèlement... Les adolescents vivent de nouvelles souffrances, dans un monde qui ne sait plus suffisamment les protéger, et dont la réalité s'éloigne pour se confondre avec la virtualité. Un pédopsychiatre fait le bilan des premiers mois d'une rentrée décidément étonnante.

« Il a fait des avances à une fille du collège, qui les a repoussées. Il lui a cassé le bras. Il pense que si on veut une fille, on peut la prendre, elle n'a pas le droit de résister puisque c'est forcément une salope. Comme dans les jeux vidéo, les films porno... Il a 15 ans ».

« Dans son collège, il était très isolé. Un sentiment d'hostilité s'était installé vis à vis de lui. A 13 ans, il est passé à l'acte : il s'est suicidé. C'est le deuxième depuis début septembre ».

Dans son cabinet, les récits défilent. Etrange rentrée. En tant que pédopsychiatre, Thierry Delcourt est rompu à l'exercice, mais cette fois, il en reste pantois. Des adolescents viennent le consulter d'eux-mêmes, parfois sans en parler à leurs parents. Ils parlent d'ultra-violence, de harcèlement, de jeux toujours plus dangereux. Les 11-15 ans, particulièrement, demandent de l'aide, des clés pour décrypter ce monde qu'ils reçoivent sans filtre ni protection. Un monde qui ne les considère plus vraiment comme des enfants.

Pourtant, ils ont encore besoin de l'être. On appelle ce vécu contradictoire « dysmaturité » ; des jeunes que l'on a voulu faire grandir trop vite, des adultes qui n'en sont en fait pas. Exposés d'un coup de clic à des contenus d'une violence inouïe, de la mort en directe, du sexe en continu, des harceleurs infatigables derrière leur écran. Les jeunes agissent aussi sans filtre, dans une existence qu'ils virtualisent. Ils peuvent devenir un exemple pour les plus petits, les 5-11 ans, qui absorbent cela comme des éponges,  intériorisent ces comportements.

Comment répondre à ce phénomène ? Les pédopsychiatres, de plus en plus rares, seraient-ils dépassés par cette jeunesse aux problématiques multiples et si complexes ?

Thierry Delcourt est médecin psychiatre, pédopsychiatre et psychanalyste, vice-président du Syndicat National des Psychiatres Privés (AFPEP-SNPP). Il s'occupe de la formation continue des psychiatres et professionnels de santé. Rédacteur en chef de la Revue Psychiatries, de la Revue BIPP, il est aussi auteur de plusieurs livres aux Éd. L'âge d'Homme, Bayard et Actes Sud. Son dernier livre « Je suis ado et j'appelle mon psy », est publié aux éd. Max Milo (2016).

 

JJ Rossbach

JJ Rossbach

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents