Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
THIERRY DELCOURT

Créer pour vivre - Vivre pour créer - Nouvelle édition mi-poche

16 Février 2017, 12:05pm

Publié par Thierry Delcourt

Créer pour vivre - Vivre pour créer - Nouvelle édition mi-poche

Pourquoi aurait-on besoin de créer pour vivre ? Serait-ce pour ressentir le vivant en soi, pour donner sens et valeur à l’existence, pour naître, enfanter ou transmettre son humanité ?

Créer est probablement l’action la plus utile que l’être humain réalise, alors qu’elle parait si vaine aux yeux de certains. Créer est même une condition pour exister, parfois vitale quand il faut lutter pour sa survie. Mais créer ne veut pas dire être artiste. C’est inventer, s’inventer, se représenter le monde, et chercher à donner forme à son imaginaire, ce nuage flottant du rêve.

Créer, on y prend goût au point que ça peut devenir une condition d’existence, avec ce besoin impérieux de créer sans relâche, avec ce désir intense qui s’y engouffre et y trouve sa réponse en forme de question infinie pour un objet toujours à inventer.

C’est pour tenter d’y comprendre quelque chose que l’auteur est allé à la rencontre de ceux qui en font leur vie, les artistes, avec lesquels il a réalisé des entretiens approfondis. Cette recherche lui a permis de repérer les grandes lignes d’un processus de création polymorphe.

Reste une question qui s’est invitée dans ces entretiens, celle de la création et des femmes. Une évolution rend enfin visible la production créative des femmes au prix de leurs combats.

Le monde de l’art est devenu la caisse de résonance de leur créativité dans tous les domaines. Si on voulait distinguer une spécificité de l’art des femmes, elle se situerait dans la dynamique révolutionnaire de leur création en mouvement permanent et radical. Mais les artistes femmes, au-delà du genre, revendiquent légitimement d’être Artiste, un point, c’est tout !

Commenter cet article

Angelilie 25/02/2017 16:31

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.

Danièle M. 17/02/2017 01:52

Reste la question de celles et ceux qui ont un besoin vital d'écrire. Écrire est une autre forme de création. Or si l'on dit d'un homme qu'il est écrivain depuis toujours, il serait désormais permis dans le vocabulaire de la langue française d'utiliser le terme d'écrivaine pour une femme.
Définition trouvée sur www.linternaute.com > :
Une écrivaine est une femme qui rédige des écrits, notamment des romans, des poèmes ou des nouvelles. Il s'agit de la féminisation du nom masculin écrivain, dans la tendance de la sexualisation des professions.
Exemple : Marguerite Duras est une écrivaine fantastique.

La question qui se pose à moi par rapport à ce terme est la suivante :
"Sexualiser" pour donner une place plus importante aux femmes et reconnaitre leur travail d'écriture en tant que femme ? Ou "sexualiser" pour mieux les dévaloriser ?
Le terme "écrivaine" sonne mal à mes oreilles... J'y entends "Ecri - vaine"... sous entendu, tu écris en vain et ça ne vaut rien !... parce que tu es une femme.
Donc pour moi, Marguerite Duras ou Georges Sand ne sont pas des écrivaines mais des écrivains qui ont marqué leur temps... Opinion toute personnelle, nul n'est obligé de la partager.